www.lavalette.be
lavalette@skynet.be

Tél. : 067/64.81.11
11, Rue Basse - 1460 Ittre

Le Théâtre de la Valette

27 saisons bien remplies !

Le Théâtre de la Valette

Raconter les 27 ans du Théâtre de la Valette, ne peut se faire sans évoquer un défi unique dans notre Communauté, celui d’un foyer théâtral professionnel incrusté dans un village de l’Ouest du Brabant wallon, à Ittre, d’où cette image évocatrice : « Le théâtre à la campagne ».

Donc ni bus, ni tram, ni métro, ni train ! Et pourtant le succès ! Le Théâtre de la Valette l’a forgé sur deux piliers : la qualité de son répertoire et de ses comédiens et la délité de son public qui vit son intérêt comme un véritable attachement familial. Ici, au même titre qu’acteurs et techniciens, les spectateurs ont le sentiment de faire partie du théâtre. Pourtant la facilité n’a jamais été à l’ordre du jour. Au contraire, nous cultivons la goût de la langue française, le sens aigu d’une dramaturgie compréhensible par tous et l’émotion qui ne manque pas se transformer en questionnement et en débat.

Notre public est d’origine sociale et d’âge variés. Ainsi incrusté dans l’Ouest du Brabant wallon, le Théâtre de la Valette se révèle un pôle important du rayonnement culturel débordant largement de son lieu d’implantation. Outre le Brabant wallon, Namur, le Hainaut, mais aussi Bruxelles nous amènent chaque année des publics nouveaux avides de découvertes et de sensations artistiques.

Nos productions ont largement débordé de l’environnement géographique proche. La France bien sûr, mais aussi deux grandes tournées en Amérique. Au Nord comme au Sud, avec des créations propres, oeuvres d’auteurs belges. Nous avons ainsi pu constater l’intérêt pour la langue française sur cet immense continent et l’accueil positif de notre système de traduction simultanée. Tout cela sans négliger les tournées dans les Centres culturels de notre région, la participation à de nombreux festivals et les coproductions dont la dernière en date «Albert, douze heures de grâce» a réuni trois théâtres ainsi que la Chambre des représentants où la pièce fut créée il y a quelques mois.

Le Théâtre de la Valette est une petite entreprise et l’on peut dès lors se demander comment il est possible de faire autant avec si peu. D’abord une gestion rigoureuse où chaque Euro compte, ensuite un noyau hyper professionnalisé et enfin un goût du travail bien fait en s’appuyant sur des artistes professionnels de haut niveau et la découverte de jeunes doués dont certains aujourd’hui se sont révélés dans le septième art. Au centre de notre démarche, l’Homme dans l’effort de son travail et dans ses rêves d’accomplissement.

Notre démarche quotidienne rejoint très souvent l’oeuvre créatrice sur les planches du théâtre, celle qui donne un sens à l’action au travers du bruit et de la fureur du monde.

Dans cette perspective, nous chercherons à toucher des publics plus jeunes et plus larges en développant notamment la communication numérique et la création d’oeuvres plus à la marge d’un goût commun et attendu.

Léonil McCormick – Directeur du Théâtre de la Valette

Le théâtre à la campagne

Le théâtre à la campagne

Avec seulement 100 places dans un village du Brabant-Wallon, la création du Théâtre de la Valette aurait pu ressembler à une folie. Pourtant, depuis sa création, l’ancienne grange a vu déferler de grands metteurs en scène (Adrian Brine, Frank Dunlop, Paul Bénédict, Albert- André Lheureux, Michel Wright, Jean-Claude Idée,…) et de grands acteurs belges (Jacques Lippes, Jacqueline Bir, Fernand Abel, André Debaar, Gérald Marti, Jean-Claude Frison,…).

Le théâtre s’est exporté à plusieurs endroits du monde : les pièces « Gustave et Alexandre» et « Et puis…Bastogne » ont tourné aux Etats-Unis, « Les lettres de mon Moulin » ont été jouées à Eyguière pour le centenaire de la mort de Daudet, la pièce « Seul à Waterloo, Seul à Saint-Hélène » de Paul Emond a été représentée devant la famille Régnier à Monaco. N’oublions pas non plus les nombreuses représentations de ses productions à travers la Communauté Française de Belgique.

De manière générale, les pièces du Théâtre de la Valette racontent une histoire concrète, simple mais intelligente et qui permet de nombreux questionnements et prolongements.

Le Théâtre de la Valette accorde une grande place aux auteurs belges : Amélie Nothomb, Paul Emond, Pierre Guyaut-Genon, Jean-François Viot, JP Galet, Jacques de Decker,… Il a aussi créé plusieurs pièces écrites « sur mesure » pour commémorer des évènements de notre Histoire : d’abord la seconde guerre mondiale avec « Et puis…Bastogne » et, l’an dernier la première guerre mondiale avec « Albert, 12h de grâce », créée sur l’initiative d’André Flahaut.

En outre, le Théâtre de la Valette a contribué à populariser de nombreux classiques via des adaptations théâtrales : « Dracula », « Scrooge », « La Dame au Camélia », « Le Petit Prince», « Le Rouge et le Noir », « George Dandin », « L’avare », « Le jeu de l’amour et du hasard », « Le pain de ménage » … sans oublier « L’école des femmes » créée en plein air au château de Baudemont.

Nouvelle direction artistique

Le Théâtre de la Valette, cet espace de création unique en Brabant wallon, est pour moi synonyme d’amitiés, de partages, de rires, d’émotions et de relations privilégiées avec les spectateurs.

L’intimité théâtrale du lieu et la campagne font ici bon ménage et c’est sans complexe que le cadre rural offre un écrin paisible à des programmations saisonnières particulièrement qualitatives.

La mission de Léonil Mc Cormick a toujours été de proposer des pièces d’hier et d’aujourd’hui, belges et étrangères, accessibles au plus grand nombre.

Avec de petites distributions certes, mais des pointures, des noms, acteurs ou metteurs en scène, des gens que tout amateur de théâtre a envie de voir… de près. Je me reconnais pleinement dans cette philosophie…

C’est pourquoi je suis fier de la confiance qui m’a été accordée et vous confirme, en toute sincérité, mon désir d’apporter ma touche personnelle tout en assurant la continuité de ce que Léonil et son équipe ont échafaudé depuis 30 ans et dont je les remercie. Un passage de flambeau tout en douceur…

Au plaisir de vous croiser tout au long de la saison 2017-2018 !

Pierre Pigeolet, Directeur artistique du Théâtre de la Valette